______________________

_________________________________________________________________________________

Pour accéder à mon site web

Pour accéder à mon site web
CLIQUEZ ICI

______________________

_________________________________________________________________________________
_________________________________________________________________________________

vendredi 22 avril 2016

22 avril 2016, contrôle des émergences à mon rucher d'élevage

Ce soir (J+16), je suis allé vérifier l'avancée de mon élevage de reines et contrôler les émergences.
On parle d’émergence à ce stade et non de naissance puisque la naissance a eu lieu trois jours après la ponte.

Sur les neuf CR mises en nucléi, sept ont émergé. Dans deux nucléi, les CR n'étaient pas ouvertes. Après vérification, dans l'une, la reine était morte à l'état de nymphe blanche. Dans l'autre, elle était quasi formée. 
Il me reste donc 7 nucléi en activité avec en principe une reine... Je n'ai pas vraiment recherché les reines, je saurai cela, à partir de mercredi (j+21), s'il y a du couvain frais, signe d'une ponte et présence d'une reine fécondée.
J'ai retiré les portes-cupules et leur cage de protection. C'est ainsi que j'ai pu vérifier la désoperculation des cellules.
J'ai pu également constater que dans les nucléi ayant une cellule désoperculée et laissant penser à une reine née, les abeilles ont commencé à tirer les cires et à emmagasiner du miel et un peu de pollen. Dans les deux nucléi sans reine, les abeilles n'avaient rien construit.

J'ai retiré du rucher les deux nucléi et dispersé les abeilles qui se sont empressées de rejoindre les nucléi proches. Je n'ai pas constaté de bagarre...

J'ai nourri avec du 50/50 léger. (5 kgs de sucre pour 6 litres d'eau + vinaigre de cidre).

Bilan, à ce jour.
Sur 24 greffages de larves, 9 CR puis 7 reines, soit 29% de réussite.
Reste la dernière étape, la fécondation des reines vierges et le démarrage des pontes.




lundi 18 avril 2016

16 & 18 avril 2016, prélèvement des CR et greffage en nuclei - Installation au rucher de fécondation

 Rucher de fécondation, Les Campanettes

Samedi (J+10), j'ai effectué le prélèvement des CR. J'ai retiré les bigoudis et placé chacune d'entre elles dans un tube protecteur qui évite que les abeilles ne les attaquent lors de l'introduction.
Au préalable, j'avais placé 9 haussettes 5 cadres (nucléi) en éventail derrière le starter (transformé en ruchette éleveuse).
Les CR dans leur tube protecteur sont fixées dans la cire d'un cadre gaufré, celui du centre.
Une fois cette opération effectuée, je secoue les cadres de l'éleveuse afin de faire tomber toutes les abeilles que je vaporise d'eau pour les empêcher de voler. Je prélève 4 verres d'abeilles que je mets dans chaque nuclei. Afin de disposer de suffisamment d'abeilles, j'avais, une semaine avant, introduit deux cadres de couvain frais et operculé.
Mes 9 nucléi composés, sont ensuite placés dans le chalet durant 36 heures et nourri au sirop 50/50.

L'introduction régulière de couvain frais a eu pour conséquence non seulement de renforcer considérablement en abeilles la ruchette éleveuse mais j'ai aussi constaté qu'elles avaient élevées leurs propres CR de sauveté sur deux cadres. Du coup, j'ai replacé les cadres dans la ruchette éleveuse avec les CR de sauveté. Je l'ai laissé jusqu'à la nuit afin qu'elle récupère toutes les butineuses, puis placé au chalet avec les nucléi, 36h. Cela m'a donc permis de constituer, à partir de mon starter initial, un essaim artificiel.

Aujourd'hui, lundi (J+12), je suis allé installer mes nucléi de fécondation sur mon nouvel emplacement. Un bel endroit, bien abrité, ombragé, à flanc de colline. Le quartier s'appelle les Campanettes.
Mes nucléi constitués de peu d'abeilles sont faibles et risqueraient de se faire piller s'ils étaient proches de ruches plus fortes. D'où ce lieu à l'écart et spécifiquement consacré à ce type d'élevage.
En principe les reines devraient commencer à émerger à partir de demain, J+13, (on parle d'émergence à ce stade et non de naissance qui a eu lieu 13 jours auparavant).
A partir de lundi prochain, 25 avril (J+19), les vols de fécondation devraient commencer.

Demain, j'irai nourrir avec du 50/50 mais je ne vérifierai pas les émergences. Je n'ouvrirai les nucléi qu'à partir de mercredi prochain, 27 avril (J+21), date à laquelle, les reines présentes et fécondées devraient commencer la ponte.

Ce ne sera qu'à ce moment et en présence de ponte que je pourrai évaluer le taux de réussite de ce premier élevage de reine. Et je relancerai un second élevage.





vendredi 15 avril 2016

12 avril 2016, le dernier bigoudi posé


Aujourd'hui, j'ai fini la pose des cages de protection (les bigoudis). 
L'operculation des cellules royales s'est donc étalée sur 3 jours et non sur deux. 
Par prudence et afin d'éviter que certaines reines naissent dans les bigoudis, je mettrai mes CR en nuclei de fécondation dès samedi après-midi (J+10) et non dimanche comme je l'avais prévu.

dimanche 10 avril 2016

10 avril 2016, J+4 élevage de reine, mise en pratique : pose des bigoudis


A J+4, j'ai procédé à la pose des cages à reine, communément appelées bigoudis, sur 7 CR (cellules royales) operculées.
Les bigoudis sont posés dès l'operculation des CR, en principe 4 jours après le greffage des larves dans les cupules (J+4). Cette cage a pour but de protéger la CR des constructions de cire que commencent à tirer les ouvrières. Ce qui compliquerait la récupération et l'utilisation des CR pour un greffage dans un nucleus.
D'ailleurs, les deux CR, en haut à gauche, ont commencé à être enrobées de ces constructions. Délicatement, j'en ai essayé de retirer cet excès de cire mais j'ai eu un peu peur d'endommager la CR.

Il y a 5 Cellules bâties mais non operculées sur lesquelles j'interviendrai demain.

En tout c'est donc 12 CR à ce jour réussies sur un greffage de 24 larves.

jeudi 7 avril 2016

07 avril 2016, élevage de reine, mise en pratique.


Première mise en pratique de la formation que j'ai suivie.
Hier (J0), en début d'après-midi, j'ai commencé par constituer mon starter (ruchette très peuplée qui élèvera les larves de reines). Dans une ruchette 5c je mets, en rive, un cadre tiré dont je remplis d'eau les cellules. Je laisse le second emplacement libre ; il accueillera le cadre porte cupules. En 3 et 4ième places, je mets un cadre de miel et pollen et un cadre de miel. Puis en 5, une partition.
Mon starter est prêt.
Au rucher, je choisis une ruche forte que je retourne et déplace afin de mettre à la place ma ruchette/starter. La ruche et le starter sont dos à dos.


La constitution du starter peut commencer.
La toute première opération consiste à isoler la reine dans la ruche forte, afin d'être sûr de ne pas la mettre, par erreur, dans le starter, ce que j'ai pu faire assez facilement grâce à une pince clips attrape reines. Une fois la reine écartée et mise dans une poche de ma combi (elle est ainsi à l'abri de toute mauvaise manipulation), je retire plusieurs cadres de couvain, (cinq au total sur les sept que comptait la ruche) que je secoue dans le starter afin d'y faire tomber toutes les abeilles présentes. J'y prends également les abeilles de deux cadres de miel. Je referme la ruche et le starter.

Dans une ruche que j'ai sélectionnée, je récupère un cadre de couvain le plus frais possible. Au chalet, je prélève 24 larves de moins de 36h que je mets dans les cupules. Je travaille avec un picking chinois. L'idéal et de mettre, au préalable, au fond de chaque cupule, un tout petit peu de gelée royale coupée avec de l'eau. N'ayant pas de gelée royale, j'en prélève à partir de quelques cellules contenant des larves jeunes de mon cadre de couvain.
Une fois mes 24 cupules greffées de larves les plus jeunes possibles, je retourne au rucher avec mon cadre porte cupule et je le place dans le starter à l'emplacement laissé libre. Je nourris avec un demi litre de sirop 50/50 mis dans un nourrisseur couvre cadre. Ce sirop a pour fonction de calmer les abeilles.
Je replace le cadre de couvain dans sa ruche d'origine. La première journée est finie.

Aujourd'hui (J+1), je suis allé voir si les larves ont été acceptées. J'ai attendu avec anxiété le début d'après-midi afin de couvrir 24h la mise en starter.
Malgré l’agglutination d'une multitude d'abeilles autour des cupules, j'ai pu compter au moins 12 à 13 constructions de cire. Les abeilles, désormais orphelines, ont éliminé les larves trop vielles, mal positionnées ou blessées lors des manipulations, pour ne garder que les plus à même de devenir des reines. Puis elles ont commencé à bâtir la cellule royale autour des cupules contenant les larves choisies par elles. Cela va très vite, en 24h on peut voir ces débuts de construction de cellules royales qui permettent à l'apiculteur de connaître son taux de réussite.
12 sur 24, c'est déjà un bon début pour un premier essai. 
Je n'ai pas tenté de procéder à un second greffage car je ne voulais pas trop  perturber les cirières.
Sur la photo, un peut voir dans le cercle de gauche une cupule sans construction et dans le cercle de droite une belle construction de cellules royales.

J'ai, ensuite, retiré le cadre de provisions mis en 3ième position (en rive du porte cupule) et je l'ai remplacé par un cadre de couvain ouvert prélevé dans une ruche. J'ai choisi un cadre de couvain avec des cellules de mâles. Ce couvain permettra aux varroas présents de venir y pondre laissant ainsi les cellules royales tranquilles.
J'ai rajouté un demi litre de sirop 50/50 (elles avaient tout pris) et refermé le tout.
J'y interviendrai à nouveau dimanche 10 avril (J+4) pour la pose des bigoudis...

Quelques photos du starter et du cadre porte cupules :



Le calendrier établi à partir du jour de greffage (J0) :

samedi 2 avril 2016

1 avril 2016, formation élevage de reine, suite... pose des bigoudis

Benoît est allé poser les bigoudis.
Les bigoudis sont de petites cages cylindriques qui isolent les cellules royales et les protègent des constructions anarchiques de cire.
Ils sont posés dès que l'operculation des cellules a lieu.
Ils évitent également que les reines, à leur naissance, se tuent les unes les autres, car sinon, une seule survira...
La prochaine étape, mardi 5 avril, l'introduction des cellules royales/ou des reines en nucléi de fécondation.